AGENDA FORUM OPERA SPACEACTUALITE LYRIQUE ET MUSICALE SPACEOPERA | AUSANNE 18-19SPACEOPERA | LAUSANNE 19-20SPACEA VOIR  
ligne

EN CE MOMENT :SPACE:MAM'ZELLE NITOUCHESPACE COSI FAN TUTTESPACE ORPHEE ET EURYDICE

Avec :
Miss Knife (La Supérieure, Corinne)
Lara Neumann (Denise de Flavigny)
Damien Bigourdan (Célestin)
Olivier Py (Loriot)
Samy Camps (Fernand de Champlâtreux)
Eddie Chignara (Major)

Mise en scène : Pierre-André Weitz
Direction musicale : Christophe Grapperon
Orchestre : Orchestre de Chambre de Lausanne
Direction de chœur : Jean-Philippe Clerc
Choeur : Chœur de l’Opéra de Lausanne
Chorégraphie : Iris Florentiny
Scénographie : Pierre-André Weitz
Lumière : Bertrand Killy
Pays : Suisse
Année : 2019

 

OPéRA DE LAUSANNE

et

arte concert


jusqu'au au 14/04/2019

Mam'zelle Nitouche
Une opérette d'Hervé à l'Opéra de Lausanne

Célestin, professeur de musique dans un couvent le jour, se reconvertit la nuit en un compositeur de musique nommé Floridor. Denise est une pensionnaire réservée et assidue du couvent, mais sa curiosité la transformera bientôt en Mam'zelle Nitouche le soir. Le compositeur Hervé s'est inspiré de sa propre vie pour créer cette opérette en forme de vaudeville qui est ici donnée à l'Opéra de Lausanne.

Célestin, homme pieux et professeur de musique au couvent des Hirondelles la journée, se transforme en Floridor une fois la nuit tombée, afin de répéter l'opérette dont il compose la musique. Denise de Flavigny, prude pensionnaire du couvent et promise à Fernand, Vicompte de Champlâtreux, est autorisée à allonger ses leçons de musique, découvrant secrètement le double jeu du professeur. S'en suit une relation étroite entre les deux protagonistes, Célestin et Denise le jour, Floridor et Mam'zelle Nitouche la nuit.

Le compositeur Hervé revisite le mythe de la Sainte Nitouche à travers son Vaudeville-opérette en trois actes "Mam'zelle Nitouche", à l'Opéra de Lausanne. Le compositeur s'inspire tout bonnement de sa propre vie, lui qui était organiste de Sainte-Eustache, et qui arrondissait ses fins de mois au théâtre sous un pseudonyme. L'opérette, dont la première représentation a eu lieu il y a 136 ans déjà, dispose ici d'un casting d'exception, formé entre autres, d'Olivier Py, Lara Neumann, Damien Bigourdan, Samy camps et Eddie Chignara, accompagnés par l'Orchestre de chambre de Lausanne ainsi que par le chœur de l'Opéra de Lausanne.

séparateur

 

Robert Gleadow (Guglielmo)
Joel Prieto (Ferrando)
Susana Cordón (Despina)
Bruno de Simone (Don Alfonso)
Valentina Nafornita (Fiordiligi)
Stéphanie Guérin (Dorabella)

Direction musicale: Joshua Weilerstein
Direction de chœur: Pascal Mayer
Choeur: Choeur de l'Opéra de Lausanne
Scénographie: Rudy Sabounghi
Livret: Lorenzo da Ponte
Mise en scène: Jean Liermier
Orchestre: Orchestre de Chambre de Lausanne

séparateur

WEBDOC: Les coulisses de la naissance d'un opéra

COSI FAN TUTTE

L'Opéra de Lausanne dépoussière «Così fan tutte» de Mozart. Une équipe de «24heures» a suivi durant plus de quatre mois le metteur en scène Jean Liermier dans sa nouvelle aventure lyrique, de la conception du projet à la première représentation.
-->

24heures

 

 

OPéRA DE LAUSANNE

et

arte concert


jusqu'au 01/05/2019

COSI FAN TUTTE | Wolfgang Amadeus Mozart

 

SPACE

 

 

SPACE

Les femmes sont-elles fidèles ? C’est la question que se posent les deux officiers Guglielmo et Ferrando dans Così fan tutte, un opera buffa de Mozart. Voulant éprouver la constance de leurs bien-aimées respectives, ils font mine de partir à la guerre. Peu après, ils reviennent déguisés en gentilshommes étrangers pour faire la cour à la fiancée de l’autre.

A l’école de l’amour, certaines leçons s’apprennent vite. Il y a autant de femmes fidèles que de phœnix, raille Don Alfonso. Pour vérifier cette assertion, Ferrando, l’amant de la belle Dorabella, et Guglielmo, le fiancé de Fiordiligi, jouent eux-mêmes les cobayes. Comme prévu, les quiproquos sont au rendez-vous. Mais au final, ils en retirent une leçon simple : « l’homme heureux voit toujours le bon côté des choses ».

Créé en 1790, Così fan tutte, ossia la scuola degli amanti (« Ainsi font-elles toutes ou l’École des amants ») est la dernière collaboration de Mozart avec le librettiste italien Lorenzo Da Ponte, après Don Giovanni et Les Noces de Figaro. Bien que ces trois opéras, auxquels s’ajoutent La Flûte enchantée et L’enlèvement au sérail, comptent aujourd’hui parmi les œuvres mozartiennes les plus renommées, les critiques à l’encontre de Così fan tutte n’ont pas toujours été dithyrambiques. Au XIXe siècle, cet opera buffa avait risqué d’être proscrit en raison de son libertinage et de son traitement trop frivole de la fidélité et du désir. Ni Beethoven ni Wagner n’appréciaient pas particulièrement cette œuvre. Mais ces objections morales n’ont plus cours de nos jours. 

Après avoir signé en 2015 la mise en scène de My Fair Lady à l’Opéra de Lausanne, Jean Liermier revient en Suisse pour un second projet. La direction de cette œuvre de Mozart haute en couleur est confiée à Joshua Weilerstein, directeur artistique de l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Les rôles des quatre amants mis à l’épreuve sont tenus par Stéphanie Guérin (Dorabella), Robert Gleadow (Guglielmo), Valentina Nafornita (Fiordiligi) et Joel Prieto (Ferrando).


séparateur

Réalisation: Francois Roussillon
Direction musicale: Raphaël Pichon
Composition: Christoph W. Gluck
Mise en scène: Aurelien Bory
Orchestre: Ensemble Pygmalion
Pays: France
Année: 2018

Direction musicale Raphaël Pichon
Mise en scène et décors Aurélien Bory
Dramaturge Taïcyr Fadel
Décors Pierre Dequivre
Costumes Manuela Agnesini
Lumières Arno Veyrat
Assistante Costumes Claire Schwartz
Chef de chant Alain Muller

Orphée: Marianne Crebassa
Eurydice: Hélène Guilmette
Amour: Lea Desandre

Danseurs / circassiens: Claire Carpentier, Elodie Chan, Yannis François, Tommy Entresangle, Margherita Mischitelli, Charlotte Siepiora

Chœur et orchestre: Ensemble Pygmalion

Nouvelle production: Opéra Comique de Paris

Coproduction: Opéra de Lausanne, Opéra Royal de Wallonie, Théâtre de Caen, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Opéra Royal de Versailles, Croatian National Theatre in Zagreb. Dans le cadre du partenariat Beijing Music Festival / Opéra Comique

opéra comique de Paris

OPéRA DE LAUSANNE

et

arte concert

 

ORPHEE ET EURYDICE | GLUCK

 

L’amour par-delà la mort: inconsolable, le poète Orphée suit sa femme Eurydice jusqu’au royaume des ombres. Christoph Willibald Gluck a su libérer l’opéra du carcan formel baroque pour le faire accéder à l’ère classique. Raphaël Pichon est à la direction, les rôles-titre sont chantés par Marianne Crebassa et Hélène Guilmette.
Le mythe d’Orphée, poète et chanteur originaire de Thrace dont la voix était si belle qu’elle est même parvenue à vaincre la mort, compte parmi les sujets les plus traités dans le répertoire lyrique.

L’Orfeo, le premier opéra de Monteverdi (dont la partition nous est parvenue) parle de sa descente dans le royaume des morts. Le poète mythologique figure donc aux origines de l’histoire de l’opéra. 250 ans plus tard, Gluck s’empare à son tour de sa légende lors de la grande rupture formelle marquant le passage du baroque au classique. Le compositeur allemand s’est efforcé d’affranchir l’opéra italien de son formalisme pour conférer une plus grande liberté à l’intensité dramatique de l’intrigue. Orphée et Eurydice est aujourd’hui un de ses opéras les plus donnés. La version proposée par l’Opéra Comique est celle en français remaniée par Berlioz en 1859 pour la chanteuse Pauline Viardot.

Dans cette nouvelle production, le metteur en scène Aurélien Bory fait parcourir à Orphée différents espaces imaginaires entre psyché, surnaturel et au-delà. Agé de 33 ans, le chef Raphaël Pichon dirige l’Ensemble Pygmalion, formation spécialisée dans la musique baroque qu’il a fondée en 2006 et qui a depuis engrangé plus d’une récompense.

Écrit à l’origine par Gluck pour un castrat, le rôle d’Orphée est aujourd’hui le plus souvent confié à un ténor, un contreténor ou une alto. À l’Opéra Comique, la mezzo-soprano Marianne Crebassa incarnera le poète de la mythologie. A ses côté, Hélène Guilmette sera Eurydice, l’épouse d’Orphée.

 

vers le haut

IMPRIMER

it | en | de

 
forum opéra sur facebook